Suite de processus ou méthodes de travail utilisés tout au long de la conception, de la construction et de l'utilisation d'un bâtiment
Domaine :

BIM (Building Information Modeling )

Le BIM est au centre des évolutions technologiques dans le secteur de la construction car il permet :

  • une meilleure interopérabilité entre l’ensemble des acteurs,
  • un gain de temps dans l’étude et la constitution d’un projet de construction,
  • une maintenance prédictive facilitée grâce à l’ensemble des données du bâtiment.

La directive Européenne « marchés publics » votée le 15 janvier 2014, encourage les pays de l’Union Européenne à l’utilisation du BIM dans leur projet de construction. Celle-ci prévoit que les 28 États membres de l’UE pourront tous encourager, spécifier ou rendre obligatoire d’ici à 2017 l’utilisation de la modélisation des données du bâtiment pour les projets de construction et de bâtiments financés par des fonds publics. Le Royaume-Uni, les Pays-Bas, le Danemark, la Finlande et la Norvège imposent d’ores et déjà cette condition aux marchés publics dans le bâtiment.

La France s’engage également dans la démarche : les nouveaux bâtiments publics de plus de 2000 m² devront tous faire l’objet d’une gestion par le BIM à partir de cette date. Plus précisément, ce sont dans un premier temps les bâtiments d’Etats puis dans un second temps, ceux des collectivités territoriales qui seront concernés.

Dans les pays du monde où la démarche est mise en œuvre, les effets positifs constatés sont :

  • l’amélioration de la communication entre les différents acteurs,
  • la baisse des coûts,
  • la maîtrise des délais,
  • l’amélioration de la conception et donc la qualité des projets.

En France, les acteurs de la construction ont besoin dans un premier temps de comprendre les enjeux du BIM et l’intérêt du passage à la démarche BIM. Afin de pouvoir anticiper le passage à une organisation collaborative autour de la maquette numérique, les acteurs du secteur doivent pouvoir appréhender, dans un second temps, les évolutions dans le management des projets et dans les processus, de comprendre les évolutions générées dans le métier de chacun. L’objectif est de pouvoir conduire des projets dans un environnement BIM maîtrisé.

Pour cela, la formation est évidemment indispensable à tous les niveaux de l’entreprise que ce soit pour les métiers qui doivent maitriser les compétences BIM mais aussi pour sensibiliser les autres acteurs au travail collaboratif et à la transition numérique. La certification intervient alors comme un outil de gestion des compétences pour mesurer et valider le degré de maturité BIM des collaborateurs mais aussi pour valoriser tout le capital humain de l’entreprise vis-à-vis des donneurs d’ordres et de toutes les parties prenantes.

 

Principe de la certification :

La certification des professionnels du BIM vise à valider et valoriser les nouvelles compétences BIM que doit maitriser les acteurs dans les métiers du bâtiment.

Par le biais de l’épreuve théorique, elle permet de s’assurer que la personne maitrise les fondamentaux du BIM et la majorité des connaissances du référentiel sur la technologie (outils), le process et la stratégie BIM de l’entreprise. Via l’épreuve pratique, elle permet de valider précisément les compétences technologie, process et stratégie.

La certification s’adresse à toutes les personnes exerçant dans un environnement BIM sur des fonctions opérationnelles, de coordination ou de management. De plus, le dispositif propose trois niveaux en fonction de l’expérience dans un projet BIM : junior, qualifié  et expert.

Cette certification n’est pas obligatoirement liée à un parcours de formation puisqu’elle est aussi accessible à toute personne désirant valider ses compétences BIM. La certification nécessite des prérequis professionnels dans la fonction visée.

 

Le référentiel :

Le référentiel de compétences a été initié en 2014 au sein du CESI avec comme objectif de concevoir un référentiel commun à l’ensemble de la profession et comme parti-pris une évaluation essentiellement basée sur les compétences BIM additionnelles aux métiers existants de modélisateur, coordinateur et chef de projet.

Ce référentiel balaye l’ensemble des compétences BIM nécessaires dans une entreprise du secteur du bâtiment réparties en trois domaines : la technologie, le process et la stratégie. Chaque domaine est défini par des macros compétences appelées blocs de compétences qui regroupent les compétences élémentaires. En fonction du métier visé, chaque compétence est évaluée par un niveau de maitrise allant d’aucune connaissance requise (niveau 0) au savoir-faire avancé (niveau 3).

Ci-dessous les sept blocs de compétences répartis sur les trois domaines :

Depuis 2016, le référentiel de compétences est intégré au projet du Programme d’investissements d’avenir (PIA),

DEFI&Co et a pu bénéficier de la participation et validation des différents partenaires du projet comme COLAS, ENGIE, USH, AFPOLLS, FFB,… Il a été élargi avec désormais plus de cinquante compétences élémentaires et généralisé avec la certification sur les secteurs de l’exploitation par exemple.

Le référentiel détaillé est disponible sur demande.

 

Processus de certification :

Le processus de certification détaillé ci-dessous est décomposé en plusieurs étapes du dossier de candidature (exigible pour tous les candidats) à la décision de certification :

Certificat :

En cas de réussite aux épreuves, une certification de compétences de chef de projet BIM est délivrée. Le certificat nominatif et référencé est dématérialisé sous forme de document PDF avec la mention chef de projet BIM « niveau » et a une durée de 3 ans.

De plus pendant cette période, le certifié est inscrit sur la liste des certifiés sur le site de CESI Certification.

Candidater

CESI certification

CESI certification est un organisme certificateur accrédité par le COFRAC dans le domaine réglementaire des opérateurs en diagnostics immobiliers.

Il est dédié exclusivement à la certification de personnes dans les domaines industrie & services, BTP et formation, avec des reconnaissances majeures pour les chefs de projet Lean 6 Sigma, les professionnelles du BIM et les formateurs.